Légende 

Un projet curatorial et collaboratif.

Vidéo démo - étape de travail

légende, nom féminin
                de l'adjectif verbal latin legenda, « qui doit être lue »

 

       Récit à caractère merveilleux, où les faits historiques sont transformés par l'imagination populaire ou l'invention           poétique.

 

       Représentation embellie de la vie, des exploits de quelqu'un et qui se conserve dans la mémoire collective. La             personne dont on dit que c’est une légende devient le personnage, l’incarnation et la justification de fantasmes et         de terreurs.

 

       Ensemble des conventions ou notes explicatives accompagnant un document, qui en permettent l'intelligence et         l’utilisation, et orientent sa compréhension.

 

Le projet Légende est constitué de deux volets, qui ont chacune leurs dynamiques propres et se complètent tout en étant indépendantes.

 

- 1 - Le premier volet est un projet de recherche permettant la création d’un catalogue de « légendes », petites formes autonomes  créées  en collaboration avec une personne différente (artiste de toutes disciplines, chercheur.euse.s et spécialistes, professionnel.le.s et amateurs)

 

- 2 - Le deuxième volet est un spectacle constitué de différentes légendes issues du catalogue ou crées pour le lieu programmateur, permettant une mise en scène de cette collection…

 

Document initial - de Beyonce à Che Guevara

 

Au départ de Légende, il y a une chorégraphie que j’ai constituée à partir d’images récoltées, qui sont "mes images", celles qui m’ont marquées ou qui représentent des figures importantes pour mon rapport à la danse, au corps et au métier. Toutes ces images ont fait l’objet d’un filtrage, ont été ordonnées afin de constituer une partition ; l’idée étant de passer en un mouvement lent et continu à travers toutes les postures physiques que présentent ces images, comme une sorte de "morphing trans-identitaire" ou d’incarnation mouvante. Ce qui m’intéresse ici c’est ce qui se situe entre deux figures, le mouvement physique global qui relie par exemple Marilyn Monroe à Mohammed Ali, puis Mohammed Ali à Hijikata, puis la Danseuse de Degas, etc.

 

C’est une boucle chorégraphique qui tourne sur elle-même, assez lentement pour qu’on puisse choisir ce qu’on regarde à chaque passage, et qui évolue dans un périmètre spatial assez intime.

Mon corps, ma danse, est un espace de curatoria.

- 1 -  premier volet : une collection évolutive

J’invite des artistes, chercheur.se.s, des praticiens, des spécialistes, des connaissances et des inconnus à venir travailler à partir du "document initial chorégraphique" travailler avec, autour, contre, en face, derrière… Ces personnes sont invitées à compléter, déformer, informer cette proposition, selon leur profil, leur expertise et leurs désirs pour en produire une "Légende", qui entrera dans la collection. Une Légende peut différentes de formes ; un texte (à lire, à écouter, à réciter par le danseur en cours d’exécution), une bande son, une musique, une video, une action, un accessoire, une proposition ou intervention plastique…. tout cela venant modifier la compréhension du "document initial", la boucle chorégraphique, et bouleverser l’expérience qu’en fait le public. Ces Légendes sont actionnées en parallèle de la danse, et constituent aussi, pour certaines, un document à part.

 

Ce projet est quasiment infini ; il met en jeu la transmission, la collaboration, la confrontation, questionne la passivité, l’autorité, la transformation dans l’immuable, la mémoire, le rapport au temps ou aux images, … Suivant les orientations des collaborateur.rice.s, il peut devenir le support d’une thématique, et/ou donner lieux à différentes formes, allant du concert hybride à la capsule video, de l’installation performative au spectacle, tirant plus vers un moment de danse ou du stand-up.

 

En simultané, toutes ces Légendes font aussi l’objet d’une réalisation accessible hors-scène sous forme de vidéos, de textes, de podcasts, suivant la nature de la proposition, et pourront être présentées en complément d’une représentation, notamment en ligne, ou sous forme d’exposition, ou encore au travers d’une édition.

 

A ce jour 20 Légendes ont été réalisées.    

- 2 - deuxième volet : une pièce

 

En septembre 2022, une semaine de résidence avec plateau équipé, suivi de deux représentations, m’a permis de tester le principe dramaturgique de la pièce : le danseur exécute la chorégraphie en boucle pendant que se succèdent, les une après les autres, une douzaines de Légendes. A chaque fois on bascule dans un rapport à la danse différent, le public change de statut, une nouvelle thématique apparaît, passant d’un aspect humoristique, à une approche poétique, puis politique, puis… Le public assiste en fait à une multitude de petites pièces, qui se répondent les unes les autres, toute reliée par cette danse qui tourne en boucle et ne s’arrête jamais.

 

Toutes les problématiques brassées par la pièce sont finalement connexes à la danse, la sociologie du danseur, et les mondes cachés de la création : le rapport à l’apprentissage, l’académie, la mémoire. Le rapport à l’histoire… le rapport aux images, à la production d’images de soi, aux médias… Le rapport à l’argent. Le rapport aux corps, au soin, à la limite, la discipline… la résistance, physique et politique. L’intime dans tout ça. Le public, le rituel de représentation et la machine théâtre. La place du désir, la place du courage, la place du plaisir, de nos craintes, aussi, et de nos attentes, que nous soyons face à la scène ou dessus.

 

Dans cette proposition il s’agit de mettre en scène des Légendes de la collection crées en amont ainsi que des Légendes créées sur place avec des professionnels du territoire (comme à Nantes : une psychologue, une kinésithérapeute, un club photo ; d’autres professions pourraient aussi être invitées à déployer leur regard sur cette danse).

Professionnels du spectacles  &  Professionnels du territoire

 

J’aimerais conserver une trame fixe de la pièce, mais pouvoir y intégrer, à chaque tournée, des Légendes créées sur place, créées à partir de la rencontre avec une personne exerçant un autre métier. Il s’agit de mettre en place les conditions pour que ces personnes invitées puissent s’exprimer sur la lecture qu’il font de la danse en cours d’exécution depuis le prisme de leur profession mais aussi de façon personnelle. Dans ce dialogue chacun est aussi amené à parler de son travail ; donnant à voir les points communs et les différences.

 

Cela nécessite des temps de travail en amont de la représentation, idéalement répartis sur les trois jours avant la représentation :

 

Professionnel.les du soin et de la santé : 2 séances de 2h + générale

Groupe / étudiants en dessin et/ou photo et/ou video :  1 séance de 2h30 + générale

Danseu.se.r (seul.e ou groupe) : 1 séance de 2h + générale

 

Il est possible de recruter ces personnes en collaboration avec les personnes chargées des relations public, pour s’adapter au mieux aux richesses humaines du terrain.

 

 

Il est aussi possible de présenter une version de la pièce sans les interventions de personnes du territoire, et dans ce cas, les remplacer par des Légendes du catalogue pré-existant.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/6

Conception, Chorégraphie :

Lorenzo De Angelis

 

Collaborateur.rice.s :

Cédric Castus (compositeur musicien)

Wagner Schwartz (danseur, chorégraphe, écrivain)

Eve Beauvallet (journaliste, critique)

Ikue Nakagawa (chorégraphe, plasticienne)

Salvatore Calcagno (metteur en scène)

Manon Kleynjans (documentariste)

Angela Massoni (créatrice lumière)

Olivier Normand (danseur, chanteur, chercheur)

Jennifer Bonn (créatrice sonore, documentariste)

Andreas Merk (danseur)

Clément Camart-Mercier (traducteur, dramaturge)

Yaïr Barelli (chorégraphe)

Vincent Thomasset (metteur en scène, écrivain)

Stéphanie Airaud (curatrice, conservatrice)

Sylvie Mélis (créatrice lumière)

Marcia Tiburi (philosophe)

Nina De Angelis (plasticienne, écrivaine)

Bryan Campbell (danseur, metteur en scène)

Anna Massoni (chorégraphe, danseuse)

Charlotte Couturier (activiste)

Colombe Lauriot-Prévost (costumière)

Clémentine Baert (metteuse en scène, actrice)

Ilanit Illouz (photographe, plasticienne)

Mathilde Olivares (chorégraphe, danseuse)

Sophie Sénécaut (metteuse en scène, comédienne)

Vincent Thomasset (metteur en scène, écrivain)

Dalila Khatir (chanteuse, coach, performeuse)

...

Coproduction :

Traverse

CNDC d'Angers

Nouveau Studio Théâtre - Nantes
... en cours

Soutiens :
Dans le cadre du programme Dance & Dramaturgy :

- La Bellone (Belgique) 

- CSP Basano Di Grappa (Italie)

- Théâtre Sévelin 36 (Suisse)

Montévideo Centre d'art (France)

CND - Pantin (France)

Charleroi Danse

CDCN Toulouse


... en cours